Augmenter les paliers d’imposition

L’impôt sur le revenu est la manière la plus équitable de financer les services publics. En effet, cela permet de redistribuer la richesse en fonction des revenus de chacun et de chacune.
 
Ainsi, plus une personne a un revenu élevé, plus elle est imposée. À l’inverse, les plus pauvres paient moins d’impôt, voire pas du tout. Une telle manière de financer les services publics s’appuie sur l’idée d’égalité: tout le monde a droit à des services publics de qualité, peu importe leurs conditions sociales.
 
Malheureusement, depuis les années 90 au Québec les différents gouvernements ont mené un véritable saccage social en réduisant le nombre de paliers d’imposition. Un palier correspond à une tranche de revenu imposé à un certain taux.  Plus le revenu est élevé, plus il est imposé à un taux élevé.
En réduisant le nombre de paliers, les gouvernements se sont privés de sommes impressionnantes, soit près de un milliard de dollars par an.
 
Les conséquences de la diminution des paliers ont été dures pour les moins nanti-e-s, car on impose au même taux des individus ayant pourtant des revenus très différents.
Par exemple, tous les revenus d’emploi allant de 15 000$ à 41 000$ sont imposés au même taux (16 %), même si une personne qui fait 20 000 $ vit dans une situation beaucoup plus difficile que celle qui fait 40 000 $. Davantage de paliers permettraient de réduire les taux d’imposition de la majorité des Québécois et des Québécoises tout en imposant davantage les plus riches d’entre nous.
 
Contrairement à ce que le gouvernement affirme, la richesse existe bel et bien. Il suffit d’aller la chercher là où elle se trouve!
 
Pour en savoir plus, consultez nos recherches.